Ma Photo

« Actu poème : deux textes de Jean-Luc Despax en regard de « la crise » | Accueil | Un jour un texte : "Est-ce que ton nom…" de Jean Grosjean »

05 octobre 2012

Commentaires

Merci pour cette belle synthèse au sujet de ce grand poète qui a inspiré mon premier recueil Lyre en double.
" Le poème quelquefois, ne dit rien d’autre que l’irréparable, l’ineffaçable perte. "
Martine Broda dit elle-même dans " L'Amour du nom " que la poésie lyrique exprime toujours un deuil.
France Burghelle Rey

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.