Ma Photo

« Recueil : Béatrice Marchal | Équilibre du présent | Accueil | Un jour, un texte : Le cœur humain selon Pierre Reverdy »

20 janvier 2014

Commentaires

Bonjour Roselyne,

Merci de ce beau travail. Je découvre moi-même Juan Gelman, d'autant que j'ai fait une note critique sur les deux deniers recueils de J. Ancet.

On retrouve ces barres " impressionnantes " dans l'écriture de la canadienne Denise Desautels, par exemple dans ce superbe texte " Rose Désarroi " de l'Anthologie " Pas d'ici, pas d'ailleurs " à la page 32.

Amitiés à vous deux.
France

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.